Marche des Fiertés Nantes 2018

TRANS INTER action

Nous sommes fièr·e·s d’être TRANS, INTERSEXES et QUEER !!!

Nous TRANS INTER action, association d’auto-support de personnes trans et/ou intersexes, intervenant dans les Pays de la Loire et membre de la Fédération Trans et Intersexes.

Nous participons à la marche des fiertés de Nantes non pas pour participer à un mix de carnaval et de techno parade, mais pour scander fièrement nos revendications.

Nous tenons à dénoncer les postures des organisateur·ice·s de la Pride-Marche des Fiertés de Nantes concernant les enjeux trans et intersexes en ayant organisé une réunion de préparation à la pride le jour même de l’Existrans.

Pour nous c’est un signal, d’indifférence pour nos revendications.

La présence de syndicats comme la cfdt nous interpelle ; la marche des fiertés est-elle un instant de marketing ? Nous ne voulons pas de vos fanions mais que vous vous mettiez réellement au service de notre cause. La cgt, parlant de convergence des luttes, oublie trop souvent de soutenir ses camarades trans et intersexes le moment venu. Nous ne voulons pas de votre communication mais de vrai·e·s défenseur·se·s des travailleur·se·s Queer, LGBTI. Où êtes vous lorsque nous avons réellement besoin de vous ?

Nous déplorons l’attentisme de la ville de Nantes sur la lutte contre la transphobie.

Nous sommes lassé·e·s de vos discours, nous voulons des actes concrets !

Nous exigeons de celleux qui se revendiquent être nos allié·e·s que la parole de TRANS INTER action ne soit plus confisquée, que nous soyons inclu·e·s dans chaque action et/ou manifestation où il est question d’échanger et de sensibiliser sur les questions relatives aux personnes Trans et/ou Intersexes.

Les organisations généralistes LGBTI se doivent d’adopter une véritable posture d’allié·e·s en respectant l’autonomie et le travail des associations d’auto-support trans et/ou intersexes qui détiennent une expertise en nous laissant la priorité pour parler de nos enjeux.

Nous sommes fermement opposé·e·s à la loi asile immigration. Nous considérons comme d’extrême-droite la politique migratoire du gouvernement, qui avec son ministre de l’intérieur, multiplie actuellement des propos des plus indignes et xénophobes.

Nous alertons que l’accès médical pour les personnes trans et/ou intersexes migrantes risque d’être encore plus dégradé tout comme pour les personnes atteintes du VIH.

Nos revendications restent encore cette année, invisibilisées par toustes, mais surtout par celleux censé·e·s être nos allié·e·s.

Nous rappelons que nous exigeons :

  • un changement d’état civil complètement déjudiciarisé, sur simple demande en respectant l’auto-détermination des personnes devant l’officier d’état civil ;

  • l’abolition de la mention de genre sur toutes les pièces d’identité, y compris la carte vitale, et sur les documents administratifs ;

  • l’arrêt immédiat des mutilations sur les personnes intersexes et l’accès intégral au dossier médical pour les personnes ayant subit ces opérations non consenties ;

  • le démantèlement de la SOFECT, de ses méthodes malveillantes et de son protocole transphobe, pour un réel libre choix du praticien ;

  • un véritable droit d’asile pour les personnes trans et/ou intersexes ;

  • l’abolition des lois qui pénalisent directement ou indirectement le travail du sexe qui mettent en danger les personnes trans précarisées.

Avec le soutien de : La Fédération Trans et Intersexe, Chrysalide (Lyon), C’est Pas Mon Genre! (Lille), Ouest Trans (Rennes), Rita (Grenoble), Trans Posé-e-s (Tours), T-Time (Marseille), Act Up Paris, Féministes Plurielles (Nantes), Queer’Amann (St Nazaire)

Permanent link to this article: https://trans-inter-action.fr/2018/06/09/marche-des-fiertes-nantes-2018/

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.